eaubonne
budenheim
rencontres
aeb
liens

apprendre
actualite
index
contact
divers
archives

Association Eaubonne-Budenheim

Le site de l'AEB est associatif, les photos de personnes physiques ou de biens y apparaissant peuvent être ôtées sur simple demande écrite à l'attention de l'AEB en mairie d'Eaubonne. Les liens vers des sites extérieurs sont proposés à titre informatif, l'AEB n'est en aucun cas responsable de leur contenu.

Eaubonne

Budenheim

Rencontres

AEB

Liens, adresses

Archives

Apprendre l'allemand

Actualité

Accueil

Contact

Berceau de la famille des Montmorency, dont l’un des membres les plus connus reste le Connétable Anne de Montmorency, la ville peut s’enorgueillir d’un riche passé. Elle fut fréquentée par des personnages célèbres, tels que le philosophe Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), qui vint s’y réfugier et écrire une partie importante de son œuvre. Un musée, installé dans l’un de ses lieux de résidence et une « Bibliothèque d’études rousseauistes » lui sont consacrés. Charles Le Brun (1619-1690), peintre officiel de Louis XIV et le poète allemand Henri Heine (1797-1856) y habitèrent également.

Die Stadt kann auf ihre historische Vergangenheit stolz zurückblicken. Berühmte Personen residierten in Montmorency, wie z.B. der Philosoph Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), der hier viele seiner berühmtesten Werke verfasste und dem ein Museum gewidmet ist. Der Maler Charles Le Brun (1619-1690) und der deutsche Dichter Heinrich Heine (1797-1856) wohnten auch in der Stadt. Montmorency war ein begehrter Wohnungsort des Adels, dann des begüterten Bürgertums und wurde zuletzt zu einer wohlhabenden Vorstadt von Paris. Nach dem Anschluss ans Eisenbahnnetz im 19. Jahrhundert kamen immer Pariser nach Montmorency zu Landausflügen (es wurde in den Wald oder in die Obstgärten auf Eselsrücken geritten oder in den Gartenwirtschaften getanzt) und ließen sich die berühmten Sauerkirschen von Montmorency schmecken. Dank des hügeligen Reliefs bietet die Stadt exzellente Aussicht auf Paris und das Montmorency-Tal. Der älteste Teil des Ortes besteht aus steilen engen Straßen. Da befindet sich die Collégiale St. Martin, eine spätgotische Kirche aus dem 16. Jahrhundert, deren farbige Glasfenster aus der Renaissancezeit bemerkenswert sind.

Fin XIXe siècle,

début XXe siècle.

J.J. Rousseau

Ch. Le Brun

H. Heine

Divers

Après avoir attiré la noblesse, Montmorency fut aussi recherchée par la bourgeoisie et se couvrit de demeures résidentielles. Avec l’arrivée du chemin de fer, des Parisiens de plus en plus nombreux vinrent goûter aux joies de la nature (promenades à dos d’ânes en forêt ou dans les vergers, bals sous les arbres des guinguettes etc…) et déguster la spécialité locale : les fameuses cerises de Montmorency.

 Puis la ville devint petit à petit une banlieue de Paris, présentant des habitations cossues dans les parties basse et moyenne de la localité et des quartiers plus modestes sur le plateau. Bâtie à flanc de colline, la commune offre quelques très beaux points de vue sur Paris ou la vallée de Montmorency, ainsi qu’un réseau de sentes (chemins agricoles d’autrefois) favorable à la promenade.

 La partie la plus ancienne de la ville est constituée de rues étroites fort pentues et abrite la Collégiale St. Martin (XVIe siècle) de style gothique flamboyant, remarquable en particulier par ses magnifiques vitraux Renaissance.

Hôtel de ville

Pavillon chinois, parc de l'hôtel de ville

Le "Refoulons"

Château du Duc de Dino

Mare aux Champeaux

JJ. Rousseau

Le "donjon" (Musée J.J. Rousseau)

Rue St. Victor

Eglise St. Martin

Portail

Portail

Monument funéraire

Vue du parvis de l'église St. Martin

Archives